#DFCOSCO : Dijon passé à la loupe

Le 21.04.2017 à 12h06

Matchs

Le SCO se déplace ce week-end à Dijon, une équipe en quête de points pour son maintien et qui, alors que le verdict du championnat se rapproche, redoublera d’effort pour rester en Ligue 1 !

La saison. Place au money-time !
La lutte pour le maintien s’est intensifiée. Pas de doute, nous sommes bien entrés dans le money-time de ce championnat. Dans ces dernières échéances où tout se décide, seuls les points comptent et cet appétit comptable rend les équipes en difficulté au classement, encore plus dangereuses. On aurait pu en avoir un exemple concret il y a une semaine. Sans un exceptionnel Falcao sur coup franc, Dijon aurait pu et aurait mérité de faire vaciller l’AS Monaco ! Depuis la mi-février et leur dernière victoire contre Caen, les hommes d’Olivier Dall’Oglio font tout pour se sortir de leur mauvaise passe qui court depuis désormais 8 matchs. Une mauvaise passe due notamment au calendrier puisque sur ces 8 matchs, 7 concernait un adversaire figurant dans le top 10.

L’équipe. Un DFCO d’attaque
8ème attaque du championnat, l’équipe dijonnaise étonne parce qu’elle ose, propose de belles séquences de jeu à chaque rencontre marque des buts (41 au total pour le moment). Dans son dispositif, le technicien bourguignon n’hésite pas, d’ailleurs, à aligner régulièrement deux attaquants en pointe. Et lorsque ce n’est pas le cas, les ailes sont composées d’éléments à vocation très offensives. Loïs Diony en tête. Ce dernier fait partie des joueurs qui ont découvert l’élite cette saison et qui s’y sont révélés, à l’instar de Pierre Lees Melou, bien guidés dans leur apprentissage par l’expérience de leurs deux capitaines de routes que sont Cédric Varrault et Florent Balmont.  

Le joueur. Loïs Diony
Percutant et doté d’une belle technique, Loïs Diony fait partie des principaux dangers pour le SCO samedi. Cette saison, il en est déjà à 8 buts marqués et 6 offrandes pour ses coéquipiers. Des statistiques qui l’impliquent sur 34% des buts de son équipe.

La décla. Olivier Dall’oglio*
« De notre côté, la détermination et l’énergie doivent être là quel que soit l’adversaire ! Après, il faut qu’on trouve de la qualité sur le terrain pour les déstabiliser. C’est quand-même une équipe solide, réputée athlétique aussi, mais pas que… Sur leurs derniers matchs, ils ont eu des défaites contre le PSG et Monaco, mais ils ont tenu la dragée haute à ces équipes-là. C’est une équipe qui est en progression par rapport à la première partie du championnat. On sait qu’Angers est une équipe qui va très vite en contre. On connaît le danger, on sait où on va. »

*Propos récoltés sur le site officiel du DFCO

Le 21.04.2017 à 12h06

Matchs