#OGCNSCO : Angers fait tomber l'OGC Nice ! (0-2)

Le 14.05.2017 à 23h37

Matchs

Le SCO retrouve le goût de la victoire en Ligue 1 grâce à une première période offensive et une seconde très solide !

Libéré du poids du maintien, le SCO attaque le match avec plus d’entrain que son adversaire. Pépé (3ème) et Toko Ekambi (10ème) partent en éclaireur et trouvent des brèches. La frappe du premier est trop croisée, celle du second, captée par Cardinale. Peu avant le quart d’heure de jeu, Angers peut concrétiser son bon début de rencontre mais Baysse est à la réception du centre de Nicolas Pépé, il repousse le ballon que Gilles Sunu présent au second ballon. Devant lui, Arnaud Souquet glisse mais détourne sa frappe du dos (14ème)... Angers bouscule Nice mais, face à une équipe d’un tel niveau que seuls les buts peuvent faire douter, reste à portée de tir. Le une-deux Marcel-Balotelli annonce les prémisses d’un retour de flamme niçois (22ème). Issa Cissokho couvre bien.

 

Cheikh Ndoye récompense la bonne première période angevine

 

La pression des locaux s’intensifie et Mathieu Michel doit sortir la parade pour détourner juste au-dessus de la barre la tête de Mario Balotelli (26ème). Le gardien scoïste est ensuite suppléé par sa transversale sur le centre-tir de Jean Michael Seri (27ème). Il remporte ensuite, de nouveau, son duel face à Balotelli qui s’était vite retourné et avait déclenché aux 25 mètres (33ème). Réaliser une très belle première période, sans marquer pour autant, le SCO connaît cette situation et ne veut pas rentrer aux vestiaires avec les mêmes regrets que face à Monaco ou Lyon. Alors il insiste. Et après un joli numéro sur le côté droit, Flavien Tait trouve Cheikh Ndoye dans la surface. Le capitaine transforme à bout portant (0-1, 35ème). La frappe lointaine de Tait (38ème), difficilement captée par Cardinale, marque la fin de cette première période animée.

Les Niçois, qui n’ont plus perdu chez eux depuis maintenant 23 matchs, veulent revenir et se font plus menaçants à leur retour sur le terrain. Mathieu Michel sort une première fois, grâce à une belle lecture du jeu, dans les pieds de Seri, lancé dans un petit espace par Younes Belhanda (54ème). Le duel Michel-Balotelli reprend de plus belle. C’est une nouvelle fois le portier scoïste qui en sort vainqueur. Il se couche parfaitement au premier poteau et détourne la puissante tentative de l’attaquant international italien (56ème). Les Angevins doivent alors contrôler et contenir les actions adverses. Et ils le font plutôt bien. Avec le temps qui passe, ils peuvent même profiter de ballons de contre. Jonathan Bamba est malheureusement stoppé par Arnaud Souquet qui fait le geste juste (73ème). Ismaël Traoré, resté aux avant-postes s’essaye lui aussi, d’un bel enchaînement. C’est capté par Cardinale.

 

Des dernières minutes totalement folles !

 

La fin de match semble tomber dans un faux-rythme qui sied pour l’instant aux Scoïstes mais les toutes dernières minutes s’emballent. Sur corner, Srarfi parvient à placer sa tête, Issa Cissokho sauve sur sa ligne (90ème+2) !! Et dans la continuité de l’action, le SCO part une dernière fois à l’abordage pour tuer le match. C’est Karl Toko Ekambi qui s’en charge. L’international Camerounais fait le break en trouvant le petit filet de Cardinale (0-2, 90ème+3). Et pour que la soirée soit belle jusqu’au bout, Mathieu Michel préserve une dernière fois sa cage, face à Donis (90ème+4). Coup de sifflet final. Angers retrouve la victoire en championnat grâce à une très belle prestation ! Il s’agît là de la seule victoire obtenue par une équipe visiteuse à l’Allianz Riviera cette saison !

La feuille de match

OGC Nice – Angers SCO : 0-2
Score à la pause : 0-1.
Arbitre de la rencontre : Mikael Lesage.
But. SCO : Ndoye (35ème), Toko Ekambi (90ème+3).
Carton jaune. OGCN : Belhanda (28ème) – SCO : Santamaria (24ème).

Angers SCO : Michel – Cissokho, Traoré, Martinez, Capelle – Santamaria, Ndoye (c), Tait (Tahrat, 80ème) – Pépé (Bérigaud, 70ème), Sunu (Bamba, 60ème), Toko Ekambi.

OGC Nice : Cardinale – Souquet, Danté, Baysse, Sarr (Burner, 89ème) – Seri, Koziello (Walter, 60ème), Belhanda – Donis, Marcel (Srarfi, 67ème), Balotelli.

Le 14.05.2017 à 23h37

Matchs