#RétroSCO (1/4) : Le déclic, c’était face à Dijon…

Le 07.06.2017 à 15h59

Matchs

Parfois stressante, crispante, mais surtout exaltante, cette saison 2016-2017 s’est encore accompagnée d’incroyables émotions depuis le mois d’août… Des séries, des exploits et, forcément, une épopée formidable en Coupe de France… Nous revenons sur tout cela dans la rétrospective de l’année, histoire de se remémorer les bons moments passés ensemble avant de penser au prochain exercice…

Fort d’une première saison en Ligue 1 des plus réussies, le SCO s’apprête à disputer la seconde avec le même appétit… Oui mais voilà, pour le moment ça coince. Les partenaires de Cheikh Ndoye ont  beau multiplier les attaques sur les buts de Montpellier, Nice et Metz, ça ne rentre pas. La réussite les fuit. Pire, elles les narguent en ce début de championnat. Une malchance qui atteint son paroxysme en Lorraine, face aux Grenats. 27 frappes dans un même match pour le SCO et toujours pas de but… Quand les hommes de Philippe Hinschberger marquent par deux fois sur coup de pied arrêté, sur leurs deux seuls tirs cadrés de la rencontre… Survient alors cette fameuse rengaine qui voudrait que la deuxième saison d’un club en Ligue 1 soit toujours plus difficile... Difficile, elle va l’être. Avant de devenir magnifique.  

La trêve internationale arrive à point nommé. Du côté de la Baumette, on met les bouchées doubles pour retrouver la réussite. Du côté des internationaux, on profite des joutes internationales pour engranger de la confiance. Karl Toko Ekambi et Famara Diedhiou, qui vont devenir deux des meilleures armes offensives du SCO, débloquent leur compteur en sélection (face à la Gambie et la Namibie). Ces deux réalisations vont leur faire le plus grand bien.

 

Aux trois revers, le SCO répond par trois succès

 

Le déclic survient à la maison face à Dijon, lors de la 4ème journée de championnat. Et pour le provoquer, il a fallu cravacher ! Puisque ce sont les visiteurs qui ouvrent le score, contre le cours du jeu. Tant attendu, le premier but de la saison est inscrit par Famara Diedhiou. Le compteur est débloqué, les troupes de Stéphane Moulin peuvent avancer… Alors qu’ils avaient repris le match en main, ils sont réduits à 10 avant la pause. Cette première victoire, c’est au mental qu’ils vont aller la chercher. Et qui d’autre que le Capitaine, symbole de cette force de caractère qui, au SCO, semble infaillible, pouvait montrer la voie ? Son but permet aux siens de repasser devant, avant que Karl Toko Ekambi n’assure définitivement la victoire d’une sublime frappe en lucarne.

Les Scoïstes sont libérés. Ils vont enchaîner ! De Bordeaux, concurrent déclaré à l’Europe, ils rentrent avec les 3 points. Et le retard à l’allumage des premières journées est comblé par un troisième succès consécutif, obtenu face à Caen, à domicile dans une superbe ambiance renforcée par l’énergie des étudiants angevins, présents en nombre.

A suivre…

 

 

Le 07.06.2017 à 15h59

Matchs