#RétroSCO (2/4) : Le SCO et la loi des séries…

Le 08.06.2017 à 12h07

Matchs

Cette saison, le SCO a fonctionné par cycle. Impressionnant de septembre à mi-novembre, il a ensuite pioché… Pour mieux repartir ! Le deuxième volet de la rétro, c’est juste en dessous.

De nouveau dans d’excellents temps de passage en vue de l’objectif de la saison, le maintien, les Angevins jouent sur leurs forces et sans complexe. Ils tiennent la dragée haute sur leur Rocher, aux Asémistes, futurs Champions de France. La victoire de Monaco, bousculé par son adversaire du jour, est étriquée (2-1) et le match nul n’aurait pas été illogique. Vient le tour de l’OM, qui se déplace à Jean Bouin.

Là encore, les Scoïstes prouvent qu’ils sont capables de répondre présent dans les grands rendez-vous. Au nombre d’occasions franches, ils sont devant mais Yohann Pelé préserve sa cage et lorsqu’il est battu, c’est le poteau qui le supplée face à Cheikh Ndoye. L’OM pense réussir le coup parfait lorsque Florian Thauvin marque sur une frappe contrée… Mais c’était sans compter sur la valeur des hommes de Stéphane Moulin… Et sur leur dalle dans les fins de rencontre ! Au bout du temps additionnel, Pierrick Capelle propulse, à bout portant, le ballon dans les filets. L’enceinte angevine chavire de bonheur pour un match nul à l’arrachée, au goût de victoire (1-1)

Renversants ces Angevins qui s’envolent ensuite pour la Corse. Sur des terres bastiaises que peu de clubs sont parvenus à conquérir ces dernières années, le SCO crée une nouvelle fois la surprise. Un doublé de Famara Diedhiou et ce sont de nouveaux points précieux qui viennent enrichir le compteur. L’international sénégalais est en pleine bourre. Il offre également la victoire face à Lille à domicile (1-0).

Angers carbure. Même réduits à 10, puis à 9, face au Stade Rennais dans son Roazhon Park, les partenaires de Thomas Mangani arrachent le match nul (1-1) grâce à une frappe pure et pleine d’insouciance signée Nicolas Pépé. Son premier but en Ligue 1. Et il ne faudra attendre que quelques jours pour avoir le droit au second. La vitesse du jeune angevin ne laisse aucune chance à l’arrière garde de l’ASSE et le SCO passe devant.

 

Face aux Stéphanois, les Angevins sont remarquables de sérénité pendant une heure. L’égalisation sur corner de Florentin Pogba enraye malheureusement la dynamique. Les Verts se sont métamorphosés et finissent par faire basculer la rencontre en leur faveur (1-2). C’est le début d’une période délicate sur le plan comptable. Trois jours plus tard, Angers trouve Paris sur sa route. Malgré la difficulté de la tâche, le SCO fait belle figure et bloquent les Parisiens dans le jeu. Cela ne va pas suffire. Ils vont s’en remettre aux coups de pied arrêtés. 2-0, score final. 2 buts sur CPA.

Décembre arrive et avec lui les doutes d’une équipe qui cherche à retrouver le goût de la victoire. Le SCO en est tout proche contre Lorient (2-2), il en est en revanche loin à Nancy (2-0) sur un terrain synthétique difficile à appréhender. Le coach angevin avoue d’ailleurs ne pas avoir reconnu son équipe ce soir-là… Angers est 17ème à l’issue de la phase aller, mais ici, céder à la panique ne fait pas partie des mœurs. Posément, patiemment, le SCO va se remettre en ordre de marche pendant l’hiver, sans rien lâcher. Il faut dire que ce n’est pas vraiment le genre de la maison….
 


 

Le 08.06.2017 à 12h07

Matchs