Denis Arnaud : « découvrir comment le groupe vit »

Le 23.08.2017 à 12h43

Association

Nouvel entraîneur des U19 angevin, Denis Arnaud découvrait ses troupes en compétition, lors du tournoi Carisport auquel il participait pour la première fois. Il revient avec nous sur cette expérience et cette très belle deuxième place de la jeune garde scoïste.


Denis, pouvez-vous nous rappeler ce qu’est le Tournoi Carisport auquel vous participiez ce week-end ?
« C’est un tournoi caritatif qui récolte des fonds pour les personnes en situation de handicap. Et à côté de cela, il y a un tournoi de haut niveau qui regroupe de gros centres de formation qui viennent faire une dernière préparation avant la reprise du championnat. Cette année, il y avait Rennes, Guingamp, Laval, Le Havre, Valenciennes, Brest… C’est aussi des rencontres entre nos joueurs, des personnes handicapées et leurs familles qui nous ont accueillis. Il y a donc différents points importants au-delà du football. Pour nous cela permet de faire sortir les jeunes du cadre du football, voir comment vivent les familles, avoir des échanges différents et appréhender d’autres choses de la vie. »

Comment s’est déroulé ce week-end ?
« On est partis le jeudi après-midi. On a fait une rencontre face à l’équipe senior de Saint-Macaire qui nous a accueillis. Vendredi, on s’est entraînés le matin et l’après-midi était consacré à des activités. Pour moi, c’était l’occasion de découvrir comment le groupe vit et que les gamins apprennent à se connaître. »

 

« On a donc dû développer des qualités mentales et collectives plus importantes »

 

Sportivement, vous avez attaqué le tournoi le samedi… avec entrain d’ailleurs !
« On a bien débuté le tournoi, on a bien sentis les garçons. Face aux Herbiers, l’équipe a pris confiance et ça a permis d’attaquer le match contre Laval dans les meilleures conditions. On a été assez efficaces offensivement. C’était un bon point. Il y avait encore beaucoup de choses à travailler. On a d’ailleurs essayé de le faire avant la demi-finale le lendemain car pour moi, c’était un nouveau tournoi qui débutait lors de la seconde journée de compétition. »

Qu’est ce qui a changé ?
« II y avait plus d’intensité, d’engagement et on a été mis en difficulté après l’expulsion de notre gardien au bout de 15 minutes. Pendant 25 minutes, nos garçons ont dû jouer à 10. On a donc dû  développer des qualités mentales et collectives plus importantes. C’est bien. On a découvert des valeurs sur le terrain. On menait déjà 1-0 avant le carton et on a été capables de rester costauds, solides. C’était parfait dans le travail collectif. »

Atteindre une finale d’un grand tournoi de jeune, c’était une belle récompense des efforts fourni cet été ?
« Oui, ça récompense le travail de préparation. Des joueurs et du staff. Parce que ce n’est pas que moi et les joueurs, il y a Jérémy qui s’occupe de la préparation, Vincent des gardiens. Et puis il y a Abdel, Laurent et Olivier. C’est le travail de l’ensemble du staff qui permet à nos jeunes de progresser. »

 

« Voir nos jeunes allier football et humanité, ça prouve qu’ils vont devenir de bons mecs »

 

Comment s’est passée cette finale pour vous ?
« Je pense qu’on a eu 10 premières minutes difficiles, pendant lesquelles les garçons ont eu du mal à enlever la pression. Petit à petit, ils ont su se lâcher et on a réussi à mettre en place les principes de jeu prônés par le club. C’est une déception de ne pas avoir gagné mais on s’est hissé en finale et j’étais content de l’état d’esprit et de la volonté des garçons de proposer un jeu offensif, intéressant et qui permet de les faire avancer. »

Personnellement, c’était l’une de vos premières sorties à la tête des U19, comment l’avez-vous vécue ?
« C’était une belle découverte car c’était la première fois que je le faisais. C’est important de participer à ce tournoi et ça me tenait à cœur de participer à cette action en faveur de l’aide à l’handicap. J’insiste mais le fait que les joueurs sortent du cadre du football pour aller à la rencontre d’autres personnes, c’est très bien. Au départ du tournoi, on a vu quelques larmes du côté des familles, qui nous ont réservés d’ailleurs un super accueil. Et nos joueurs ont montré de belles valeurs humaines durant ce week-end. Au-delà de la volonté de progresser qui est forcément très importante pour nous, centre de formation, voir nos jeunes allier football et humanité, ça prouve qu’ils vont devenir de bons mecs. » 

Le 23.08.2017 à 12h43

Association