Un quart de championnat en chiffres

Le 07.10.2017 à 13h45

Matchs

8 matchs, 12ème, 9 points, 12 buts, 19 joueurs… Aujourd’hui, on donne un peu de sens aux chiffres marquants de ce premier quart du championnat.

3. Karl Toko Ekambi est l’Angevin qui s’est montré le plus décisif depuis la reprise. L’international camerounais qui n’avait pourtant pas pu prendre pleinement part aux premières joutes en raison d’une préparation décalée, due à sa participation à la Coupe des Confédérations, a déjà inscrit trois buts. Il en est désormais à 8 en 2017 et à 10 au total en Ligue 1 Conforama. L’attaquant est également le joueur qui cadre le plus ses frappes dans l’élite cette saison (80%).

12. Le SCO est d’attaque en ce début de championnat et à l’exception de la rencontre face au FC Metz, il a marqué lors de chaque journée. Avec 12 buts au compteur, il établit son meilleur total depuis son retour en Ligue 1, au même temps de passage. Il faut remonter à la saison 2013-14, pour trouver un chiffre plus élevé après 8 matchs (17 buts). Mais le SCO doit encore travailler sur l’équilibre car la balance but pour/but contre n’est que de +1. Cela fait partie des axes de progression pour les prochains matchs.

14,6. Les Scoïstes se montrent juste lorsqu’il s’agît de tacler. Ils en réussissent en moyenne 14,6 par opposition, soit le 5ème total le plus élevé du championnat. Au niveau individuel, c’est l’homme à tout bien faire, Thomas Mangani, qui en a réussis le plus. 27 depuis le début de la rencontre.

19. Depuis le début de saison, Stéphane Moulin s’est appuyé sur 19 joueurs. Et sur ce groupe, ils sont 3 à avoir disputé les 8 rencontres en totalité, soit 720 minutes passées sur les terrains de Ligue 1 Conforama : Thomas Mangani, Romain Thomas et Alexandre Letellier.

80,12%. Depuis le déplacement à Saint-Etienne, le SCO a nettement sécurisé ses passes et figure aujourd’hui, après 8 matchs, dans le top 10 du classement des équipes ayant le meilleur pourcentage de passes réussies. Celui du SCO est de 80,12% après 8 journées. Le pic de précision ayant été atteint dimanche dernier, au stade Raymond Kopa, face à l’Olympique Lyonnais (87%)

634. Thomas Mangani = plaque tournante du SCO. En ce début de saison, le numéro 5 angevin assume pleinement son rôle de patron du jeu et du milieu. Il a ainsi touché 634 ballons en 8 rencontres, qu’il a par ailleurs disputées en intégralité. Ce total le place ainsi sur le podium des joueurs ayant été le plus performant dans ce domaine. A la troisième place précisément. Seuls Adrien Rabiot et Thiago Motta le précèdent. Et si l’on pousse encore un peu cette statistique, on peut dire qu’en moyenne, Thomas Mangani touche un ballon toutes les minutes et 7 secondes.

 

 

Le 07.10.2017 à 13h45

Matchs