Yoann Andreu : « A nous de donner du rythme »

Le 21.10.2017 à 09h21

Club

On en aurait presque oublié les galères de la saison dernière, tant Yoann Andreu a rapidement retrouvé son niveau au poste de latéral gauche. Il revient avec nous sur ce début de saison et le match de Toulouse qui se profile.

Yoann, après cette performance à Caen, les signaux sont au vert pour débloquer le compteur victoires à domicile, non ?

C’est vrai qu’n est dans les meilleures conditions pour faire un bon match à domicile. Et on a à cœur de le remporter pour enchaîner une petite série de victoire. Mais il ne faut pas oublier que Toulouse est une très bonne équipe avec beaucoup de valeurs, qui fait beaucoup d’efforts. Elle est agressive. Ça va être un combat et il va y avoir beaucoup d’intensité. A nous de donner du rythme. »

Sais-tu que tu étais après Thomas Mangani, le second Angevin qui touche le plus de ballons ?
«
Non (sourire). C’est bien, mes coéquipiers me font confiance. Je suis à côté de Thomas, c’est sans doute un peu pour cela qu’il y a cette stat. J’aime toucher le ballon aussi. Mais ce n’est pas quelque chose sur laquelle je me focalise. »

« C’est bien d’avoir plusieurs façons de jouer pour surprendre l’adversaire »

Mais tu seras d’accord pour dire que, comme Vincent, tu as un rôle dans le travail offensif…
« Oui forcément. Les premières relances partent des centraux puis des latéraux pour toucher les milieux. C’est logique, ça part de nous. Et puis, par rapport à la première année, on joue moins direct. C’est bien parce qu’on peut varier mon jeu. On a pu marquer par des débordements, en fixant d’un côté pour aller de l’autre. En jouant long. En construisant. C’est bien d’avoir plusieurs façons de jouer pour surprendre l’adversaire. »

Ce surnombre que tu dois apporter, c’est quelque chose que tu apprécies ?
« On est avant tout des joueurs de foot. Il faut avoir une certaine agressivité pour défendre notre but mais le fait de jouer au ballon, de redoubler les passes, de pouvoir déborder et apporter offensivement, c’est plaisant ! Ce que je garde aussi en tête c’est qu’il ne faut pas oublier le premier objectif. Bien défendre. »

« Je ne force plus. J’ai envie de faire les efforts et je sens que je peux les faire »

Et le fait d’être un droitier à gauche, ça change quoi ?
« Je pense que ça joue. En faux pied, j’ai plus de facilité à trouver l’intérieur. Et quand je suis bloqué, j’utilise mon pied gauche. Donc ça m’offre plus d’angles de passes et donc plus de solutions. »

Tu as retrouvé tout de suite tes sensations en début de saison ?
« Physiquement, je n’étais pas à 100% au départ. Au fil des matchs, ça m’a donné du volume et là je commence vraiment à le ressentir depuis 2-3 matchs. Je ne force plus. J’ai envie de faire les efforts et je sens que je peux les faire. »

Demain, vous retrouvez votre public, qu’est-ce que cela t’inspire ?
« ça me fait penser au match de Lyon. Le public aurait pu nous lâcher après cette première période qui était difficile. En deuxième période, on est revenus avec de bonnes intentions et je pense qu’il l’a senti. Il nous a porté tout au long du match. C’est primordial de sentir la confiance du public pour être à l’aise sur le terrain et faire de bonnes performances. »

Le 21.10.2017 à 09h21

Club