Thomas Mangani : « Que le peuple angevin soit fier »

Le 04.11.2017 à 10h21

Matchs

Si la tâche s’annonce ô combien hardie, Thomas Mangani et les Angevins tenteront d’embêter le plus possible le PSG qui, même privé de Neymar et Di Maria, alignera une armada sur le terrain.

C’est l’une des informations qui a fait parler ces dernières heures. Ça change quelque chose pour toi l’absence de Neymar ?
« Je sais que cela fera forcément des déçus car beaucoup de gens voulaient le voir mais pour nous, si Paris peut avoir quelques forces en moins…parce qu’ils ont énormément de qualité, c’est un petit plus. Même si le joueur qui le remplacera sera également très fort. »

Où situes-tu le PSG sur l’échiquier européen ?
« Au jour d’aujourd’hui, ils font partie des 3-4 meilleures équipes européennes. Pour ma part, je suis très content qu’il y ait des joueurs de ce calibre dans le championnat de France parce que l’on voit l’engouement que cela peut apporter. C’est très bien pour cela. »

Quelle est la motivation de jouer des matchs face à de telles équipes ?
« C’est toujours des matchs intéressants. C’est en les jouant que l’on progresse, à tout âge et à tous les niveaux. On a une équipe qui est jeune, ça nous servira pour la suite. Il faut qu’on se mette dans l’état d’esprit gladiateur pour tenter de créer un exploit. Et même cela, ça ne suffira peut-être pas mais on donnera tout pour que le peuple angevin soit fier de son équipe. »

« Quand je suis arrivé, j’étais prêté, je ne savais pas combien de temps ça allait durer et au final l’aventure a continué »

Cela fait plusieurs fois que vous affrontez le PSG désormais, il y a une différence cette saison dans l’attente du public ?
« Oui, il y a encore plus d’engouement qui est lié à l’arrivée de Neymar et Mbappe. Ça aéé un recrutement de niveau mondial. On en entend parler tous les jours, dans les médias. Donc cet engouement est logique. Après, c’est un tout. Les supporters viennent voir le PSG pour sa qualité mais je pense qu’ils viennent aussi voir Angers essayer de créer l’exploit »

Tu regardes les matchs de Paris ?
« Pas tout le temps mais quand on est amateur de foot, c’est normal d’apprécier regarder les bonnes équipes, le PSG, comme le Barça ou l’Inter de Milan… Tous les grands clubs sont intéressants à voir jouer. Et je pense qu’il faut essayer de s’inspirer de ce qui est fait au plus haut, comme dans tous les métiers. On regarde tous plus haut pour s’améliorer. »

Tu vas jouer aujourd’hui ton 101ème match. Que représente pour toi le cap de la centaine ?
« Déjà, je suis très content. Ça me fait plaisir que le club dans lequel j’ai le plus joué dans ma carrière soit le SCO. Ça montre mon attachement au club et que le club peut avoir pour moi. On est tous heureux de continuer et j’espère que ça va durer encore. Quand je suis arrivé, j’étais prêté, je ne savais pas combien de temps ça allait durer et au final l’aventure a continué et elle est belle ! »

C’est un club où l’on se sent bien ?
« Je pense que c’est un club qui peut être pour certains un tremplin qui peut envoyer encore plus haut, pour se relancer… Pour d’autres, c’est un club familial dans lequel on va se sentir bien pour s’inscrire dans la longévité… On peut y trouver toutes sortes de possibilité. C’est un club qui apporte à chacun en fait. »

Le 04.11.2017 à 10h21

Matchs