Alexandre Letellier : « 23 combats »

Le 02.12.2017 à 10h13

Matchs

Angevin depuis de nombreuses années, Alexandre Letellier a déjà vécu des périodes plus difficiles avec le SCO. Il évoque, avant le déplacement à Monaco, les ingrédients pour en sortir.

Alexandre, que retiens-tu de l’opposition face à Rennes ?
« On a retrouvé des valeurs qui nous sont propres, avec un bloc bien en place, compact. Il y a malgré tout du positif dans cette rencontre. Malheureusement on prend deux buts sur coup de pied arrêté. Le moindre détail peut être fatal. Rennes a bien joué les coups sur ces phases. C’est malheureux pour nous, on aurait mérité de prendre au moins un point mais c’est le foot. Il faut s’acharner dans le travail pour réussir à renverser la tendance. »

Et comment le groupe vit cette situation un peu plus délicate ?
« On est programmés pour se bagarrer pour le maintien jusqu’à la fin de la saison. A aucun moment il faut baisser les bras. Il y a 23 combats jusqu’à la fin de la saison. Le premier c’est Monaco et on va essayer de ramener quelque chose de là-bas. »

Y être programmé, cela veut dire quoi au quotidien ?
« On sait que quand on est une équipe qui joue le maintien. On peut avoir des moments plus compliqués que d’autres dans la saison. C’est dans ces moments-là qu’il faut garder la tête haute, continuer à bosser et garder un groupe soudé. Il n’y a que comme ça, avec beaucoup de travail, de solidarité que l’on peut s’en sortir. »

Comment expliques-tu le fait que le SCO prenne plus de but cette saison ?
« On concède un peu plus d’occasions cette année. Les équipes qu’on a jouées ont été également réalistes parce qu’on ne concède pas 15 occasions par match. Il faut que tout le groupe se bagarre pour défendre et ça va tourner en notre faveur. »

Est-ce que la période similaire de la fin de l’année 2016 peut être un plus pour gérer celle de cette année ?
« Quand on a vécu une situation comme cela, c’est de l’expérience en plus. Il faut s’appuyer sur ce qui a fait que l’année dernière on s’en est sorti. Je vais me répéter mais la solidarité de notre groupe est une force pour réussir à s’en sortir. »

Vous allez affronter une équipe de Monaco un peu moins en verve dernièrement, mais revancharde...
« Monaco… ça reste Monaco. Ils jouent le haut de tableau. On a toujours réussi à faire des bons matchs face à cette équipe depuis qu’on est remontés. J’espère que ce sera de nouveau le cas ce week-end. »

Le 02.12.2017 à 10h13

Matchs