Stéphane Moulin : « Y ajouter un peu plus de réussite »

Le 02.12.2017 à 23h04

Matchs

Le technicien angevin s’est exprimé après la rencontre pour parler de la prestation de son équipe. Une prestation solide mais dans laquelle le SCO n’est pas parvenu à recolle.

Coach, qu’est-ce que ce premier but, arrivé tôt, vous inspire ?
« On n’est pas dans une situation très favorable et on se la rend encore plus compliquée au bout de deux minutes. Comme très souvent on a su faire face malgré une première mi-temps dans laquelle j’ai senti beaucoup de retenue. Il a fallu bien redire aux joueurs qu’il fallait entreprendre et oser pour avoir une deuxième mi-temps. »

Elle a eu lieu ?
« Oui, elle a eu lieu mais après il faut concrétiser. En première période, Monaco a 2 occasions, ils en mettent une. En seconde, on en a 3, on ne marque pas. C’est la différence entre les deux équipes, que l’on connaît. Je pense que ce soir on méritait un point. »

Malgré une bonne prestation, il y a de nouveau de la frustration ?
« Le problème que l’on a aujourd’hui c’est que quand on marque un but on en prend deux, quand on en prend un on en marque pas. Et donc ce rapport de force avec nos adversaires, on le perd. Malgré cela, j’ai trouvé que l’équipe a présenté un visage plutôt intéressant mais il faudrait y ajouter un peu plus de qualité à certains moments et aussi un peu plus de réussite de temps en temps. »

Dans quel état d’esprit vous étiez-vous présenté ce soir ?
« On était venus là pour essayer de réaliser un coup. Pas pour bétonner et l’esprit de la deuxième mi-temps m’a plu parce que c’était ce que j’avais demandé aux joueurs. En faisant que défense, comme en première, on ne peut pas utiliser nos armes.  Il nous a manqué simplement, et c’est beaucoup, l’efficacité. Quand on a les opportunités comme on les a eues, il faut au moins en convertir une.

Vous aviez également tenté un coup dans votre compo..
« J’essaye de trouver les formules qui peuvent nous permettre d’avoir cette efficacité, en bougeant les joueurs de place. Il faut essayer même si on est dans une période où on n’a pas le temps. J’essaye, je prends des risques mais on n’est pas beaucoup récompensés. »

Et comment le SCO vit cette période ?
« Le plus important, c’est les joueurs, comment ils réagissent, comment ils vivent. On doit continuer de bien vivre. Ce n’est pas parce qu’on est 19ème que cette manière de vivre doit changer. Ça ne fera qu’aggraver notre problème. Il faut continuer de bien vivre ensemble. Il y a une longue bataille qui s’est engagée. Elle va se terminer au mois de mai. On a du retard aujourd’hui, il avait des équipes qui en avaient il n’y a pas si longtemps. La situation est délicate. Il faut bien la regarder en face. Ce qui est le plus important pour moi, c’est de savoir que les joueurs sont solidaires, conscients et surtout pas abattus. Il y a de la déception de perdre un match, même si c’est Monaco, mais j’espère y revenir l’année prochaine. »

Le 02.12.2017 à 23h04

Matchs